Découper

Le sciage semble à priori facile, jusqu’au jour où l’on se retrouve devant une molaire de mammouth ou une défense de phacochère toute biscornue. C’est là que l’expérience fait la différence pour orienter le choix vers la bonne machine, le choix de la lame et de la méthode.
Tout l’enjeu est alors de garantir l’intégrité du matériau, en allant rechercher l’endroit de découpe qui révèlera au mieux son esthétique. Sans oublier que nous travaillons sur des pièces de petites tailles ayant pour certaine une valeur importante. Valeur qui n’est pas seulement constituée par son cout mais aussi par sa rareté.
C’est ainsi que le simple fait de découper ce transforme parfois en un véritable tour de magie. Nous restons, encore aujourd’hui bluffer par ce que nous découvrons après un coup de scie. Coup de scie qui placé ailleurs n’aurait pas donné, du tout le même résultat.